L’équilibre

C’est la semaine de la santé mentale, et je me rend compte qu’il y a beaucoup de gens qui ne se sentent pas bien, malgré le fait qu’ils ont ce qu’il faut pour être heureux.

Il nous manque encore beaucoup de recherche scientifique pour expliquer ce qui nous arrive, il faut souvent explorer par nous même, par nos propres moyens, pour déceler la source de notre mal être, expérimenter pour découvrir ce qui l’apaise, ce déséquilibre qu’on appelle dépression, troubles anxieux etc – une épidémie bien de notre époque.

J’ai beaucoup cherché, et je cherche encore, car comprendre la source de mon déséquilibre m’aide beaucoup.

Plusieurs d’entre nous sommes hypersensibles (voir le livre The Highly Sensitive Person) ou ont un potentiel de douance non identifié (voir le livre Trop intelligent pour être heureux).

Certains d’entre nous sommes intoxiqués physiquement et psychiquement, l’alimentation et les relations jouant pour beaucoup comme déclencheur de ce déséquilibre, signe qu’il faut faire des changements, qu’on a plus le choix.

En lisant et en cherchant, de fil en aiguille, j’en ai appris beaucoup sur moi.

Maintenant que je sais, que je comprend unpeu mieux, je reste aussi fragile, mais j’ai l’impression d’avoir plus d’outils, de me connaître, de m’appartenir.

Évidemment, j’aurais aimé savoir plus tôt. Enfant, j’aurais été mieux encadrée. Comprendre ce qui m’arrivait m’aurait apaisée, moi qui ai passé ma vie à me comparer aux autres, qui eux ne me comprenaient pas, parce qu’ils ne captent pas ce que moi je capte à longueur de journée (les odeurs, les sons, la luminosité, les couleurs, les émotions des gens autour de moi incluant leurs insécurités, peurs et anxiété – tout est tout le temps INTENSE quand on voit l’envers du décor!).

J’ai passé ma vie à m’épuiser en essayant d’être normale alors que mes sens eux capotaient et me disaient tout le contraire!

Si vous avez des amis, famille, des gens à qui vous tenez qui ont perdu l’équilibre, aidez les à trouver leurs outils, aidez les à explorer hors des sentiers battus, car c’est là que se trouvera leur bonheur.

Par là j’entends :

de les aider dans leurs recherches, lectures, de les orienter vers les médecines douces qui sont souvent des sources de support complémentaires et nécessaires dans un système de santé archaïque trop souvent déshumanisé (je suggère d’aller vers la naturopathie, l’acupuncture, l’ostéopathie, et l’herboristerie), peut être trouver de l’aide pour les individus hypersensibles ou à haut potentiel, de l’aide pour trouver la forme de thérapie qui convient à chacun.

Soutenez-les dans leurs explorations pour mieux apprivoiser leur corps, réapprendre à se connaitre, et modifier leur alimentation pour voir si leur état s’améliore (guérir les intestins est primordial! Hello allergies alimentaires non décelées, au gluten et au lactose!), de les inciter à écouter leur intuition qui elle les amènera à trouver l’information dont ils ont besoin pour passer cette étape, de les appuyer dans la création d’une vie qui leur ressemble, une vie où ils pourront se respecter, créer un rythme de vie atypique mais bien à eux.

Ressources :
Trop intelligent pour être heureux, si vous croyez être ce qu’en France on appelle un individus à haut potentiel, surdoué, ou gifted du coté des Américains;
The highly sensitive person.

D’autres ressources suivront dans les prochains jours, j’en suis à compiler une liste de mes recherches des 15 dernières années. En attendant, vous pouvez visiter ma bibliothèque par ici!

Author: m-c

Share This Post On

Commentaires - Comments