Pourquoi être heureux quand on peut être normal


Les névroses de nos grand-mères n’arrivent peut-être pas à la cheville de celles de Mme Winterson, n’empêche que notre histoire, celle nos ancêtres, est parfois bien sombre et laisse une trainée macabre. Un bouquin qui permet un regard en arrière sur les dégâts générationels engendrés par le dogme de l’église catholique. À lire.

Author: m-c

Share This Post On

4 Comments

Commentaires - Comments