Clean green

150120082348.jpg

We are now waiting for the city of Montreal to figure out a solution for a new recycling box system – but until then, i think we’ve got to figure out a solution by ourselves to stop the mess and pollution created by the winds blowing out all content from our green recycling boxes.

We opted for the New York style transparent recycling bags, available at your local PJC for about 3$ a box of 15 (i think the box should cover the year, at a rate of 1 bag per month).

Author: m-c

Share This Post On

10 Comments

  1. bonne nouvelle ! à Verdun (montréal), on utilise ces sacs bleus depuis quelques années. C’est vraiment très pratique.

    Post a Reply
  2. est-ce qu’ils vous sont fournis par la ville ou bien vous devez les acheter?

    Post a Reply
  3. on doit les acheter

    par contre, si tu déménages dans la ville de Verdun, tu peux aller à l’hôtel de ville, et ils te donneront une boîte de sacs, gratuitement…

    mais bon…
    ça ne coûte pas si cher, une boite de sac.

    le mauvais côté : la plupart des gens ne veulent pas payer pour ce genre de chose. Alors, ils recyclent moins. (et les bacs verts ne sont pas acceptés dans la ville)

    le bon côté : quand on paie, on fait plus attention : ) On attends que notre sac soit vraiment très plein avant de le porter à la rue.

    Post a Reply
  4. Dans mon coin, on est passés “du bac au sac” (pas pire comme slogan) il y a quelques mois, et la Ville de Mourial nous fournit les sacs transparents (plus souvent que je n’en ai besoin, même!). Ça a beaucoup amélioré l’aspect du coin les jours de recyclage, et ça fonctionne bien (le tri se fait plus tard de toute façon). Seul désavantage: les gens qui passaient avant le camion pour ramasser les bouteilles consignées n’ont plus accès au contenu du recyclage de tout le monde, mais on peut toujours laisser les trucs consignés proprement à côté et savoir que, si on choisit de ne pas les ramener, ils profiteront à qqn qui en a bien besoin (et qui fait un effort en plus). Ub sac par mois? Tu m’épates! (Mais tu n’as pas d’enfant! Si tu voyais les boîtes de céréales vides s’accumuler ici, les sacs de lait lavés, etc.! C’est fou.)

    Verdun… heille, j’habitais encore là quand ils sont passés aux sacs bleus (et ils ont fourni la première boîte de sacs)! Ça fait facilement dix ans!

    Post a Reply
  5. je dois déménager à verdun (!) 😉

    En europe, les gens doivent payer pour leur volume de déchets, alors tout les gens recyclent, pour payer le moins de déchets possible.

    Ici, on a trouvé le moyen de polluer en recyclant – quand on regarde le nombre de détritus laissés dans les rues lors des journées du recyclage, et le nombre de voitures qui attendent facilement 15 minutes derrière les camions de recyclage, et ce, moteur roulant…

    Post a Reply
  6. …et on n’a toujours pas de cueillette sélective pour le compost. Ça, ça me fait capoter: je n’ai même pas un petit bout de terrain, et mon balcon est déjà plein de vélos, etc. Ni place ni endroit où utiliser le compost. Je jette donc, mais le coeur me lève. Pendant ce temps-là, ils refont des jardins communautaires hyper contaminés, et ils… achètent la terre pour les remplir! (si quelqu’un un jour est en manque d’indignation, j’en ai des tonnes à donner!)

    En même temps, si on payait pour nos déchets, ici, on trouverait tous les déchets dans le recyclage. Du moins pour quelques années…

    Post a Reply
  7. le compost, je te comprend tellement – j’ai un pincement chaque fois que je dois mettre à la poubelle tout ce qui serait compostable.

    Nous avons essayé le compost sur le balcon, mais ca ne se fait pas bien, il faut vraiment un bout de terrain. Je suis moi aussi découragée de ne pas voir la ville s’occuper de ca (je n’ai par contre pas regardé dernièrement s’il y avait des développement la dessus… à voir).

    À berlin, notre appartement avait un bac de recyclage papier, plastique, un bac pour tout ce qui se composte, et un bac poubelle – que je dormais bien, la conscience unpeu plus en paix!

    Post a Reply
  8. Il faut surtout et avant tout repenser à la source. Ben oui je prends les champignons en vrac et je réutilise le sac en plastique au lieu de prendre ceux tout emballés… mais on ne peut pas dépendre des individus: il faut tout simplement cesser d’offrir ce genre de choix-poubelle-là. (Ne pas avoir de sacs à la caisse, sauf à vendre et en tissu recyclé, etc.) Passer à cette giga-adaptation permettrait pour vrai de vrai de réduire les déchets et même les rebus recyclables, et là on pourrait nous aussi avoir tes bacs berlinois! 🙂

    Pour le compost… c’est pas évident. Il y a une bonne “learning curve” avant que tout fonctionne bien, des trucs à savoir et des trucs à faire. Ensuite, comme n’importe quoi quand on y met l’effort (et encore, savoir qu’on peut l’utiliser soi-même et en profiter est pratiquement la seule motivation assez puissante pour justifier cet effort), c’est magique. T’as vu le gros mot, effort? Ouep, le bât blesse, et tout le monde! ;-P

    Post a Reply
  9. Oui, Ville-Marie aussi est rendu au sac. Et pour le moment, ils sont gratuit.

    Ici à 2, on passe 2 sac par mois. Mais on fait de plus en plus d’effort.

    Je suis aller à l’Île du Prince Édouard le printemps dernier… dans les rues et dans les chambres d’hôtel… toujours 3 bacs: poubelle, recyclage, composte. C’est sur qu’à la grandeur de leur ile, ils n’ont pas tellement le choix. Ah oui… Montréal c’est une ile aussi… on devrait en faire autant.

    Post a Reply
  10. La ville n’aurait qu’à distribuer des bacs à composte (ok ca prend un budget) – et ils n’auraient même pas à faire quoi que ca soit d’autre!

    Le composte s’empile, jusqu’à ce que le fond redevienne terre, qui peut être utilisée par tous….

    Le problème est peut-être dans l’éducation des gens, au comment et pourquoi… il faut quand même avoir un semblant de pousse vert pour ne pas faire tourner le composte au vinaigre… mais avec un site web détaillé, je suis sur qu’on pourrait tous y arriver!!

    Post a Reply

Commentaires - Comments