Web2.0 au québec, copier-coller ou innover?

Michel Dumais signe un texte provocateur sur les services ‘Web 2.0’ lancés dans le dernier mois au Québec, dans lequel il définit Étoiles-du-Web comme étant un des seuls projets qui se démarque par son originalité, contrairement aux Tontuyau et les autres qui sont des copies de services déjà existants :

“Quebecor qui lance très bientôt un MySpace, TonTuyau, TonClip et Juste pour Rire qui font dans le YouTube, Telus qui imite Flickr, Capazoo qui se lance dans le site alimenté en contenu par la communauté et Microsoft qui tente de reprendre à son compte l’ensemble de ces recettes avec son concept Live. Avouons-le, nous sommes entré dans l’ère du “moi aussi”. Mais pour ce qui est de l’originalité, on repassera.

Dites, il y a quelqu’un voit une quelconque once de nouveauté dans les projets que nous cités ci-haut? Ok, une demi-once? Un gramme? À mon avis, le seul concept québécois qui se démarque des autres est Étoiles du Web, un amalgame YouTube/MySpace qui recèle un potentiel intéressant en plus d’être multilingue. Tout ce qu’il manque aux deux idéateurs d’Étoiles du Web, c’est un investisseur sérieux qui permettrait à ce concept d’être raffiné et bien commercialisé.”

Et maintenant, on va où avec ça? Moi et Chris, les 2 concepteurs d’Étoiles du Web sommes à la recherche de partenaires d’affaires créatifs, allumés et sérieux qui pourront nous aider à continuer l’expansion du projet, car ce qui est en ligne présentement n’est que la pointe de l’iceberg.

Notre vision pour Étoiles-du-Web est bien plus large que ce que vous voyez en ligne aujourd’hui – le projet deviendra rapidement une plateforme exemplaire au Québec, et à travers le monde.

Qu’est-ce qui nous manque? La possibilité de pouvoir nous dédier au projet à temps plein en 2007, et encore une fois, des partenaires et collaborateurs, d’ici ou d’ailleurs, qui adhèrent à notre vision.

Nous partons à Paris dans moins de 24hrs pour aller assister pour une deuxième fois à la conférence ‘Les Blogues’ qui réunira des experts des 4 coins du monde. Là on pourra tâter le pouls et voir ce qui se fait d’excitant, parce qu’ici ce qui se fait est pas mal du remâchage de concept – l’innovation en web 2.0 n’a peux-être pas sa place? À suivre.

Author: m-c

Share This Post On