Musique Locale : iPod Battle 2 + Sex Garage


Propos recueillis par l’Elektrik Erik pour Vu d’ici.

*

iPod Battle 2

La deuxième édition du iPod Battle, proposer par A Fly is On The Wall, nous arrive déjà, la première étant un chaud (dans tous les sens du terme) succès en mai dernier. Nouvel endroit, (plus ou moins) nouvelles équipes, mais même MC. Cet événement rassemble plusieurs acteurs variés de la scène locale qui se rencontre pour un combat sans merci. Dans le coin gauche et/ou droit on retrouve entre autres des djs (Pat Dynamite, Jordan Dare, Peer Pressure) des journaleux du Bang Bang, des musiciens (Echo Kitty, Sexyboy) et même les groupiesques Moquettes Coquettes (en version duo), ainsi que, bien entendu, les vainqueurs de la dernière édition; 33-Mtl. Le tout sous la supervision de la MC Annie Q et dj Cherry Cola et L’étiquette à l’ambiance musicale et bien sûr, le public à l’ambiance générale. Pour en savoir plus j’en ai profité pour poser quelques questions impertinentes à la pétillante Annie Q.

Elektrik Erik : Le iPod Battle, c’est quoi exactement, pour les néophytes qui ne le sauraient pas encore?
Annie Q : C’est un ring, 8 équipes, 4 rounds, des IPods et bien du plaisir. Sérieusement, c’est un type de bataille de DJ, où chaque équipe a 1min 30 pour répondre à l’offensive musicale de l’autre équipe. Il y a 5 chansons par équipe, donc 10 chansons par round. À la fin de chaque round, une équipe est éliminée par le public, et ainsi de suite, jusqu’aux demis-finales et à la finale.

Elektrik Erik : Ton rôle de MC consiste en quoi exactement? (Porter des robes bourdon et crier dans un porte-voix)?
Annie Q : Entre autre, mais aussi, je m’assure du bon déroulement de la soirée, je suis une arbitre nouveau genre. Je prends les mesures du décibel-o-mètre-a-tron, je m’énerve sur le stage et je suis le lien entre le fabuleux public et les concurrents.

Elektrik Erik : Contrairement à certains shows rock, la participation du public est intrinsèque à ce qui se passe sur le ring, parle m’en plus?
Annie Q : En fait, la foule est le juge. Je mesure l’intensité de ses applaudissements, pour chaque équipe, après les combats. La relation avec la foule, c’est le pivot de la soirée, car c’est elle qu’il faut séduire. Aussi, ça se transforme en une grosse danse d’école du secondaire dont le public est le héros. La dernière fois, tout le monde dansait sur des affaires vraiment illégales (allô Cotton Eyed Joe).

Elektrik Erik : Quelles sont tes prédilections pour ce prochain combat de titans, en fait sur qui devrais-je miser mon argent?
Annie Q : Sérieusement, je ne saurais sur qui miser. La dernière fois, une des équipes finaliste était composée de deux gars que nous avons déniché deux minutes avant le combat, en remplacement d’un invité qui s’est désisté. C’est d’ailleurs eux, LES REMPLA√áANTS. Ils sont de retour ce vendredi, d’ailleurs. Alors, hein, bon, tout peut arriver. Garde ton argent pour la bouésson.

Elektrik Erik : Ce qui te fait vibrer, personnellement, de la musique/scène locale?
Annie Q : Avec pas d’casque, The Besnard Lakes, Les Temps Liquides, Les Breastfeeders, The Sunday Sinners, Think About Life, Numéro, Les Prostiputes, Sweetheart Sebastian, Nous sommes loooooouuups, ce que les duchesses disent, The Nils (Annie, les Nils ça existe plus le chanteur est même décéd… *se bouche les oreilles* lalala lalala j’entends pas c’que tu dis la lalala lala).

TA QUESTION : Questionne toi toi-même sur whatever the fuck you want?
Annie Q : Yeah ! Un Q&A par AQ ! Bon, nous disions donc : Annie Q, quel est ton désir le plus cher ? Me trouver des amis avec des talents en confection de robes rayées noir et blanc. Pour satisfaire à mon fantasme d’arbitre, over and over again ! Merci.
—–
Vendredi 04 août, 20h00, 7$, Club Lambi (1165, Saint-Laurent).

*

Sex Garage

La tradition se perpétue, Plastik Patrik nous ramène son Sex Garage au festival Divers/Cité. Deux journées d’electro et de rock (pas toujours) gai vous attend avec de gros nom international, que je ne nommerai pas, mais une bonne place est attribuée, comme toujours, à la scène locale.

Vendredi, dès 18h00 c’est les rockeurs The Call Up qui partent le bal, suivis de Frigid, version band, et son electro-rock-gohique. Pour les temps morts, les djs Tök et Maïté s’occuperont de vos oreilles. Le lendemain, dès 15h00, Koo Starck, Dandi Wind et We Are Wolves s’entremêleront au New Yorkaises et Londoniens (Ontario). Les dj Mekanik et Cherry Cola seront aussi présents.

*Ici git le questionnaire que Patrik n’a pas pu, n’a pas pris le temps de répondre. Je l’aime quand même!*
—–
Samedi 05 août, dès 18h00, 0$, scène Sex Garage (de Maisonneuve/St-Denis).
Dimanche 06 août, dès 15h00, 0$, scène Sex Garage (de Maisonneuve/St-Denis).

Author: admin

Share This Post On