Musique Locale : Top 5

Propos recueillis par l’Elektrik Erik pour Vu d’ici.

*

Étant donné qu’il n’y a pas grand-chose qui me branche comme concert sur la scène locale cette semaine, je me permets de faire un top 5. Question de vous montrer, mes couleurs et vous laissez savoir les cinq groupes qui m’excitent le plus présentement ou depuis un certain temps. Sans ordre particulier, ma crème de la musique locale.

1. DUCHESS SAYS
Le quatuor electro-rock-noisy fait ce qu’il y a de mieux dans son genre. Leur musique est un puissant mélange de riffs lourds et de keyboard déchaîné, le tout appuyé par une batterie hybride et une chanteuse échappée de l’asile psychiatrique. Leurs spectacles sont mémorablement énergiques et la duchesse semble possédée à chaque prestation; ça se voit dans son regard perçant et fou. Un album est en chantier depuis quelque temps et est vivement attendu.

Discographie :
-Noviciat Mère-Perruche (EP) (2005) – Cut Up

2. LES BREASTFEEDERS
Se faire nourrir au sein est une expérience sensorielle magnifique, surtout lorsqu’on se fait allaiter par ces rockeurs-là. De vraies bêtes de scène (vous avez dit Johnny Maldoror!), une plume concise et des mélodies accrocheuses et rugueuses. La voix de Suzie McLelove est comme du miel, définitivement ma voix francophone préférée de la scène. Ils sortiront leur nouvel album imminament.

Discographie :
-Les Matins de Grands Soirs (15 août 2006)
-Tout va Pour le Mieux dans le Pire des Monde (simple) (09 juin 2006)
-Déjeuner sur l’Herbe (2004) – L’Existence précède la Diesel

En spectacle :
Sûrement un show en août pour le lancement de l’album.

3. NUMÉRO
Jérôme Rocipon et Pierre Crube se sont associés pour donner le duo electro-pop le plus sucré depuis des lustres. Leur musique est excessivement accrocheuse et en peu de temps, on ne peut s’empêcher de fredonner les paroles gaiement. Le tube de l’été Chewing gum fraise, avec l’apport salace de Omnikrom, se fredonne sur toutes les lèvres.

Discographie :
– (aucun album) – Lâche Ton Style

En spectacle :
11 août – L’Escogriffe
21 septembre – Casa del Popolo

4. XAVIER CAFÉ√èNE
L’enfant terrible de la scène rock montréalaise s’attaqua à celle-ci avec son band Caféïne à la fin des années 90. L’attitude rock, les spectacles rentre dedans et le public fidèle sont les éléments clés de la base du groupe qui décida d’en finir par un 16 janvier 2002 au Café Campus. Xavier se lança ensuite dans un projet qu’il nommera Poxy, plus pop et en anglais, malgré tout, on lui reprochera ce faux pas qui n’est pas si mal. Maintenant plus ‘mature’ et moins arrogant c’est le nouveau Caféïne qui renaît aux Francofolies en 2005. Encore une fois l’homme-orchestre, c’est bien entouré pour la scène des suspects usuels. Avec déjà plusieurs spectacles sous la ceinture, il nous arrivera bientôt avec son nouvel album Gisèle, dont certaines pièces sont déjà des hits en devenir.

Discographie :
-Gisèle (22 août 2006)
-Poxy (2004)
-Pornstar (2000)
-Mal Éduqué Mon Amour (1997) – Mal Éduqué…

5. GATINEAU
Le duo hip-hop-electro-punk composé de Séba 273 et sa Sucreté, appuyée de main de maître sur scène par des hurluberlues chevronnées, fait déjà sa marque dans les salles de spectacle et les radios universitaires depuis plus d’un an. On attend un album complet bientôt. Voir mon dernier billet pour plus de détail.

Discographie :
-Sur Ton Visage (EP) (2005) – Lovesong #2

En spectacle :
24 août – Divan Orange (c’est la fête à Séba).

** L’achat de tous ces albums est bien sûr obligatoire, les mp3 ne sont là (pour une période limitée) qu’à titre référentiel et seront enlevés sur le champ si les artistes en font la demande. **

Author: admin

Share This Post On