En feu à Berlin, la suite

Cette entrée a été publié sur le blogue de Bandeapart.fm

*

Berlin Transmediale 06

15 h 40, heure de Berlin, 9 h 40 à Montréal. Café St-Oberholz sur Rosenthaler Strasse. Décalage oblige, je suis entre deux mondes depuis mon arrivée ici vendredi et >ça se voit. Première journée à la Transmediale hier : conférences, expos et ensuite le club transmediale, lieu de performances pour gens enflammés. Il y a de quoi vous occuper une semaine de vacances !

Depuis mon arrivée ici, ma principale activité se résume à observer les gens et la ville dans laquelle je me trouve. Je n’ai pas encore mis le doigt sur ce qui fait que les Berlinois se distinguent de moi, mais il y a certainement quelque chose dans leur manière d’être… J’avais beau essayer, hier soir, de m’imaginer que le club dans lequel je me trouvais pourrait être à Montréal, mais non, quelque chose dans l’air marque la différence.

Sinon, Berlin est vaste, tout est massif et on se sent petit. Oubliez les petits espaces, ici, la plupart des cafés sont grands et vides, comme s’il y avait trop d’espace à combler. La ville me semble être un canevas pour les graffitis, c’est incroyable. À ce sujet, voir la page flickr de l’artiste Streetart. Ce gars est plus présent que le Bon Dieu dans les rues de Berlin. Ce soir au programme : Jean Jacques Perrey et Felix Kubin qu’on a déjà vus à Montréal dans le cadre du festival Mutek. Beaucoup à voir ici en peu de temps. La transmediale bat son plein et je veux rien manquer – à vos marques, prêts, en feu, partez! À +!

Court vidéo tourné avec le Bap téléphone!

Voir l’album photo de ma tournée ici

Author: m-c

Share This Post On