Grippe dédiée.

Je bois des litres de liquide à saveur d’herbes chinoises, liquide qui ferait lever le coeur de n’importe qui. Ce remède, accompagné de repos, est censé me sortir de cette grippe qui ne finie plus de finir – ha oué cé vrai, té grippé – commentaire que j’entend maintenant quotidiennement dans mon entourage, entourage qui suit l’évolution de cette grippe depuis 2 semaines maintenant. Je devrais peut-être lui donner un nom, lui dédier une chanson, un de mes podcasts ou bien faire simple et lui dédier cette entrée.

Author: m-c

Share This Post On